DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Une histoire de colorisme en Inde

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

En Inde, un des critères de beauté le plus convoité est celui de la peau claire. Ce qui assez paradoxal étant donné que la majorité des indiens ont la peau mate à foncée. Regardons de plus près cette société où le colorisme est omniprésent avec l’exemple de la gamme de cosmétiques Fair and lovely. Pourquoi les indiens sont-ils quasiment obsédés par le fait d’avoir le teint clair ?

Body positive ?

Standards de beauté : choses qui diffèrent d’une culture à une autre et qui sont souvent difficiles à atteindre.

De nos jours, sur tout les médias nous voyons un message très clair : l’acceptation de soi, que nous soyons grand ou petit, gros ou maigre, noir ou blanc.

Depuis maintenant quelques années un élan de « body positivity » est présent sur les réseaux sociaux. Pourtant, les standards de beauté restent quelque chose d’ancré dans l’inconscient collectif et s’oppose justement au mouvement énoncé plus tôt. Ils tendent à catégoriser la beauté et à faire rentrer les personnes dans des boîtes.

Certaines personnes essayent tant bien que mal de satisfaire ces normes dictées par la société. Cependant que faire lorsque ce qui est considéré comme un idéal de beauté est un critère que l’on acquiert à la naissance ?

Cela signifie que c’est une chose qu’on ne peut pas changer, comme la couleur de peau.

Origine de ce standard de beauté 

Pour savoir pourquoi ce standard de beauté est tant idéalisé, il faut connaître l’histoire de l’Inde.

La colonisation

Une des principales raisons est la suivante : l’Inde a longtemps été colonisée. Que ce soit par les Aryens ( Indo-européens venant de l’Iran) entre 1500 av J.C et 500 av J.C, ou encore par les Moghols jusqu’au milieu du XVIIIème siècle. Sans oublier les colons britanniques qui colonisent l’Inde entre 1750 et 1947 et portugais durant le XVIème.

Photographie du début du XXe s. (1900) d’un officier de l’armée du Raj Britannique et ses serviteurs indiens, source : wikicommons


Les colons sont diverses mais ils avaient tous un point en commun : leur couleur de peau. Toutes ces personnes qui venaient conquérir le pays et qui étaient hiérarchiquement dans une position supérieure avaient le teint clair. Il est évident que tout indiens aient intériorisé le concept qui dit qu’une personne à la peau blanche et supérieure à celle ayant une peau foncée. C’est donc un concept présent depuis des siècles dans la mentalité des indiens et qui est très difficile à changer.

Les castes

De plus, une histoire de caste rentre en jeu : les personnes ayant la peau claire sont souvent issues d’une caste supérieure et celles ayant la peau foncée d’une caste inférieure.

Ceci s’explique notamment par le fait que les personnes issues d’une caste supérieure travaillaient dans des bureaux, en intérieur et à l’abris du soleil alors que celles issues d’une caste inférieure travaillaient à l’extérieur avec des travaux plus artisanaux.  

Même dans la mythologie indienne, nous pouvons retrouver des personnages héroïques à la peau blanche et des personnages malfaisants, évidemment à la peau foncée.

Cosmétiques censés blanchir la peau 

Un vrai business basé sur les complexes des personnes à la peau foncée existe en Inde : les cosmétiques blanchissantes, que soit crèmes, savons, lotions pour le corps ou encore déodorants.

En effet, nous pouvons le dire, c’est un marché qui fait profit de la faiblesse de leurs clients et même de leurs naïvetés qui les poussent à croire que ce genre de produit vont faire des miracles et à les acheter.  

Fair and lovely

En 1978, une marque bien connue est née en Inde : « Fair and lovely » (claire et charmante). Malgré les messages complètement diffamatoires envers les personnes à la peau foncée, véhiculant dans leurs publicités, Fair and lovely a connu un énorme succès. 

Le colorisme, le fond de commerce de Fair and lovely

Leurs publicités sont à peu près toujours du même format : une personne à la peau foncée est malheureuse car elle n’arrive pas à avoir un job, à avoir le premier rôle dans un spectacle ou parce qu’elle sujette à des moqueries. C’est à ce moment, qu’un de ses proches s’empresse de lui donner un tube de crème pour qu’elle l’utilise. Et en quelques jours, la personne est au moins deux teintes plus claires et soudainement la vie lui sourit, elle réussit dans les tout aspects de sa vie : elle a le premier rôle, tous les garçons à ses pieds etc… 

publicité fair and lovely, un bon exemple du colorisme en Inde
Extrait d’une campagne de publicité pour une crème blanchissante Fair and lovely

La réussite sociale à travers la blancheur

Le message est ici évident : seules les personnes à la peau claire peuvent réussir et semblent dignes d’attention. Les personnes à la peau foncée sont elles, malheureuses, échouent et sont complètement marginalisées dans la société. Dans les pubs, la crème est présentée comme un elixir doté du pouvoir de sublimer la vie des utilisateurs. Les carnations foncées sont perçues comme un défaut majeur à corriger à tout prix. Vous l’aurez bien compris, ces pubs n’ont rien de réel. 

…Et pourtant voilà à quoi ressemble le message de Fair and lovely et auquel sont exposé les indiens à longueur de journée.

Les consommateurs seront d’autant plus tentés d’acheter les produits si ceux-ci sont promus par des célébrités qu’ils adulent d’ores et déjà. En effet de nombreuses célébrités sont apparus dans les pubs de différentes marques de cosmétiques blanchissantes. Les marques marquent alors un point car elles s’assurent que des personnes de grande influence les représentent afin qu’elles puissent paraître plus fiables et attirantes. 

En parlant de célébrités … intéressons-nous maintenant à la sélection basée sur la couleur de peau dans les médias. 

Le colorisme dans les médias 

Si vous jetez un coup d’œil à quelconque films ou séries indiennes, une chose vous sautera aux yeux, la grande majorité des personnes qui y figurent ont la peau claire. 

Les femmes, premières victimes du colorisme

Les femmes en sont d’autant plus victimes (au moins dans le cinéma du sud de l’Inde par exemple, où il est possible de voir des acteurs principaux à la peau foncée mais beaucoup plus rare de voir des actrices principales à la peau foncée). 

jeune fille mal à l'aise qui saisit une crème fair and lovely
Extrait du court-métrage « Unfair & Lovely » d’Anita Kalathara

Cette sélection a pour désagrément de très mal représenter les spectateurs qui regardent leurs films et séries. Toutes personnes mis en avant a la peau claire, encore une fois le message véhiculé est tel que : seules les personnes avec ce teint peuvent avoir leurs places dans le show business. 

Des cosmétiques et autres méthodes éclaircissantes largement plébiscitées

De nombreuses actrices, pour avoir de meilleurs rôles et pour garder une place importante dans ce business, ont recours à des méthodes pour s’éclaircir la peau. Certaines assument totalement et en parlent ouvertement tandis que d’autres évitent le sujet. Nous ne pouvons pas non plus les accuser de leurs stratégies car en effet, dans le monde du cinéma, les critères de beauté sont stricts.

La survie des plus fair

Nous pouvons presque parler de « sélection naturelle » comme pour la théorie de l’évolution de Darwin. Ici, seules les personnes à la peau claire peuvent « survivre » dans l’environnement qu’est le show business.  

De Fair and lovely à « All shades are lovely », « Dark is beautiful », « Brown and lovely »

Il faut savoir que la beauté n’est sûrement pas une question de couleur, crions haut et fort que « Dark is beautiful » et que on peut être « Unfair but still, lovely ».

Qu’est-ce que l’idée de diversité deviendrait si nous avions tous le même teint ? L’humain est le produit de multiples changements et différences et c’est pour ce la qu’ensemble nous devons lutter contre cette idéologie néfaste qu’est le colorisme. 

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Éditeur
Laila Soliman
3 mois il y a

Merci pour cet article, un sujet nécessaire !

Laure benou
3 jours il y a

Vraiment intéressant comme article. Il mérite d’être lu.

DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

LIRE

REGARDER

NEWSLETTER

CONTACT