DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Fair & Lovely jusqu’à quand?

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Gully Boy (2019)

Fair & Lovely jusqu’à quand? Où l’obsession pour les peaux claires et la blancheur dans le sous-continent indien.

Connaissez-vous Fair & Lovely ? En français, on pourrait le traduire par « Claire et Jolie ». Un lien direct entre beauté et couleur de peau. En somme, plus ta peau est claire et plus tu seras considéré comme étant beau/belle selon les critères de beauté. C’est pas très joli tout ça… C’est la multinationale Unilever qui l’a imaginé. Mais en réalité, il suffit de jeter un œil à Bollywood, visiter le sous-continent indien ou y vivre pour le voir.


Pour résumer, Fair & Lovely est une crème éclaircissante vendue dans le monde entier. Il existe même une version masculine : Fair & Handsome.
Aussi, des marques occidentales s’y intéressent tant le marché est intéressant. Des marques comme L’Oreal avec les gammes White Perfect, Olay avec la gamme Natural White, Garnier, Pond’s …
De plus, ces produits fonctionnent très bien en Inde grâce aux publicités visibles à la TV, dans le cinéma ou encore, dans les magazines. Ceux-ci poussent à croire que la réussite est liée à une peau claire.
On peut y voir un lien avec le système de castes qui est très ancien. En effet, une couleur de peau foncée était indésirable et donc rattachée aux castes les plus inférieures. Voire pire aux dalits ou intouchables.


Le Pakistan parmi d’autres pays n’est pas en reste. Nous avons observé que selon sa couleur de peau, une personne sera considérée de manière différente. Nous avons réalisé le même constat en Inde.

Dans un pays où la majorité de la population possède un teint mat, l’idéal paradoxalement est la pâleur. Résultat : des incitations au bleaching se sont répandues. Il s’agit d’une manière d’éclaircir sa peau à l’aide de produits chimiques dans des beauty parlours (salons de beauté). Enfin, là où vous irez vous pourrez trouver crèmes, savons, masques éclaircissants pour toutes les parties du corps.

Par conséquent, le vrai problème vient du fait que les personnes ayant une peau foncée développent des complexes. De plus, la famille et/ou l’environnement nourrissent ces complexes avec des remarques désobligeantes : « tu as/es foncé.e » ou « tu étais plus clair.e enfant ». Des remarques qui commencent très tôt sur le teint de l’enfant, émises par des adultes, et même des enfants. Donc, les concernés évitent de s’exposer au soleil, s’étalent du haldi (curcuma) et du besan (farine de pois chiches). Ainsi, ces injonctions et remarques peuvent avoir un impact sur la santé mentale de jeunes femmes et hommes mais aussi, sur la santé physique à cause des produits.


Dans le monde des entremetteuses, le mariage parfait vendu par Bollywood ne reflète pas la réalité : Si la femme a une peau claire, le mariage est conclu. Sinon, certaines familles ne donnent pas suite. En cause, la peau foncée.


Est-ce que le mouvement Black Lives Matter qu’il a suscité aux Etats-Unis et dans le monde entier a changé la donne ?


D’abord, le point positif est la mobilisation d’activistes anti-racistes et d’artistes notamment. Ils ont poussé certaines marques à revoir leur positionnement ou gamme de produits. À titre d’exemple, Johnson & Johnson a décidé de retirer du marché des crèmes éclaircissantes sa gamme « Clean and Clear ».


Concernant Unilever, ils affirment que leur gamme Fair & Lovely changerait de nom. De plus, les mentions « fair » (clair), ‘whitening » (blanchissant) et « lightening » (éclaircissant) seraient retirés de leurs produits. Ainsi, le nouveau nom a été dévoilé : Glow & Lovely pour la gamme des femmes, Glow & Handsome pour la gamme des hommes.

Mais, il est légitime d’émettre des réserves sur leurs intentions.
Des marques de crèmes éclaircissantes avaient fait appel à des actrices et acteurs de Bollywood pour en faire la publicité.

Pour en citer quelques-uns : Shahrukh Khan et Hrithik Roshan (Fair & Handsome), Katrina Kaif (Olay), Aishwarya Rai et Sonam Kapoor (L’Oreal). Néanmoins, certains ont condamné le racisme lorsque le mouvement Black Lives Matter a pris de l’ampleur. Une hypocrisie dénoncée notamment par Abhay Deol.


En bref, la beauté d’une personne ne s’arrête pas à la couleur de sa peau. L’essentiel est de s’y sentir bien. L’Asie est un continent offrant une grande diversité de peuples, et donc de teintes. L’obsession pour la blancheur ne s’arrêtera pas de sitôt. Mais, plus elle sera dénoncée et plus les choses changeront.


Sources : https://www.hindustantimes.com/world-news/fair-lovely-cream-rebranded-glow-lovely/story-enetD67c8mNeOFHMlcgMTP.htmlhttps://blog.courrierinternational.com/le-gout-de-l-inde/2018/09/10/linde-en-noir-et-blanc-lobsession-indienne-pour-la-peau-claire/Et expériences personnelles
Idée illustrations/photo : #fairandlovely sur Instagram. Pas mal d’illustrations sympas

Lu et approuvé par Célia

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] En Inde, un des critères de beauté le plus convoité est celui de la peau claire. Ce qui assez paradoxal étant donné que la majorité des indiens ont la peau mate à foncée. Regardons de plus près cette société où le colorisme est omniprésent avec l’exemple de la gamme de cosmétiques Fair and lovely. Pourquoi les indiens sont-ils quasiment obsédés par le fait d’avoir le teint clair ? […]

DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

LIRE

REGARDER

NEWSLETTER

CONTACT