DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

RIZ AHMED, AU SOMMET D’HOLLYWOOD

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Riz Ahmed est un acteur, producteur et rappeur anglo-pakistanais. En 2021, il est nommé dans la catégorie meilleur acteur aux Oscars pour le film Sound of Metal. L’acteur se retrouve sur la scène médiatique comme le « premier musulman » nommé dans une catégorie aussi prestigieuse. Découvrons le parcours sensationnel et digne du premier acteur d’origine pakistanaise, devenu célèbre à Hollywood. Ses multiples talents et ses convictions.

UN PARCOURS À SUCCÈS

Pour arriver au sommet d’Hollywood, Riz Ahmed a dû s’armer de motivation, de patience, de sacrifices et un peu de chance.

Rizwan Ahmed est né le 01 Décembre 1982 à Wembley et est issu d’une famille britannique d’origine pakistanaise. Ses parents ont émigré en Angleterre depuis la ville de Karachi dans les années 1970. Riz Ahmed est le descendant du célèbre « Shah Muhammad Sulaiman ». Ce dernier fut nommé par les Britanniques en tant que premier juge en chef. Il fut également le premier musulman de la court suprême d’Allahabad dans l’Uttar Pradesh durant l’occupation de l’Inde.

Grâce à une bourse d’étude, Rizwan intègre l’école privée de « Merchant Taylors’ School », à Northwood. Par la suite, il étudie à l’université de « Christ Church, Oxford » où il obtient son diplôme en philosophie, politique et économie (PPE). Le jeune étudiant traverse à cette époque des situations sociaux-personnelles difficiles. La solitude et le choc culturel  bouleverse le jeune homme. Néanmoins, il en tire profit en organisant des soirées pour célébrer la mixité des cultures opposées à la culture dominante « élitiste, blanche » d’Oxford. Cela le motive entre autres à se diriger vers l’acting. De ce fait, il intègre une prestigieuse école de théâtre à Londres.

De 2006 à 2014, Riz Ahmed participe à de nombreux projets indépendants. Puis, il perce enfin avec le film Nightcrawler aux côtés de Jake Gyllenhaal. Par ailleurs, on le retrouve aux castings de blockbusters tels que Venom et le spin-off de Star-Wars Rogue One. En 2017, Riz Ahmed remporte l’Emmy Awards du meilleur acteur pour The Night Of. Une mini-série qui plonge dans les failles du système judiciaire américain. L’acteur y joue le rôle de Nasir Khan accusé à tort d’avoir assassiné une jeune femme. En, 2021, il obtient sa première nomination aux Oscars.

Riz Ahmed dans Rogue One : A Star Wars Story

LES OSCARS

Créée en 1929, la cérémonie des Oscars est la première instance des meilleures récompenses cinématographiques dans le monde. Elle récompense les productions américaines et internationales depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est en partie grâce aux Oscars que la notoriété de tous les métiers du cinéma a pris de l’importance. Jusqu’à présent, on compte 93 cérémonies organisées par l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences. 

En 2020, la 93 ème cérémonie est décalée pour 2021 à cause de la crise sanitaire liée au covid-19. Cinéastes, célébrités et cerveaux des coulisses se sont une fois de plus réunis pour célébrer les meilleurs talents que le cinéma a à offrir. Cette cérémonie fut marquée par la nomination du soi-disant « premier musulman » dans la catégorie du meilleur acteur. En effet, la nomination de Riz Ahmed dans la catégorie meilleur acteur pour avoir incarné le rôle principal dans “Sound of Metal », ne laisse personne indifférent. Dans le film, il y incarne le rôle d’un batteur « Ruben » qui perd l’audition. 

Suite à cette nomination, les médias présentent l’acteur comme le premier musulman à être nommé dans cette catégorie. Toutefois, est-il vraiment le premier ?

RIZ AHMED : PREMIER MUSULMAN NOMMÉ AUX OSCAR ?

En 2017, c’est l’acteur afro-americain Mahershala Ali qui devient le premier acteur de confession musulmane à remporter un oscar dans la catégorie du « meilleur second rôle », pour sa performance dans le film « Moonlight ». Il obtient deux ans plus tard un second oscar pour avoir joué dans «Green Book : Sur les routes du Sud». De plus, Mahershala Ali est également le premier comedien « noir » à remporter deux oscars en trois ans. Il s’est converti à l’islam il y a dix-neuf ans et est membre de la communauté musulmane « ahmadi ». Une branche de la religion fondée au Pendjab au XIXe siècle, basée sur les enseignements de Mirza Ghulam Ahmad.

En 2019, l’acteur égypto-Américain Rami Malek entre dans la peau de Freddie Mercury, emblématique chanteur du groupe Queen qu’il incarne dans le film « Bohemian Rhapsody ». Rami Malek reçoit l’Oscar du meilleur acteur. Néanmoins, il n’est pas musulman car Rami Malek a été élevé dans la confession copte orthodoxe. 

Par conséquent, la nomination de Riz Ahmed dans une catégorie aussi prestigieuse est une première, pour un acteur de confession musulmane. Aussi, il restera dans l’histoire comme étant le premier acteur d’origine pakistanaise à être nommé aux Oscars.

RIZ AHMED, PORTE PAROLE DE SA COMMUNAUTÉ  

Suite à sa nomination, l’acteur se veut être le porte-parole d’une communauté très peu représentée sur grand écran.

En juin 2021, l’Université de Californie du Sud d’Annenberg réalise une étude sur la représentation des musulmans sur grand écran. L’enquête se centre sur 200 films populaires américains, britannique, australien et néo-zélandais sortis entre 2017 et 2019. Parmi ces films, il s’avère que moins de 10% avaient un personnage musulman à l’écran. De plus, moins de 2% de ces personnages ont un rôle parlant. Interpellé par ce rapport, Riz Ahmed publie une vidéo sur youtube où il dénonce une représentation stéréotypée et cliché des musulmans à l’écran. L’acteur prône pour une meilleure représentation de sa communauté dans le monde du 7 ème art. Et tient à utiliser sa notoriété pour ceux qui en ont besoin.

Riz Ahmed a lancé le projet The Blue Print for Muslim Inclusion. Créé en partenariat avec l’Université d’Annenberg et la fondation musulmane Pillars Fund. Une organisation à but non-lucratif qui soutient les talents issus de la communauté musulmane aux États-Unis. L’objectif de ce projet commun est de débloquer une bourse pour les jeunes réalisateurs issus de la communauté musulmane. Le but étant de contrer les représentations négatives et de contribuer à une meilleure insertion des musulmans dans le milieu cinématographique. Des personnalités comme le comédien Hasan Minhaj et l’acteur Mahershala Ali soutiennent aussi ce projet. 

Ainsi, pour conclure, voici quelques mots de Riz Ahmed suite à sa nomination aux Oscars : Si cela peut permettre aux gens de se sentir concernés par ce moment, d’être inspirés et de se sentir connectés à un niveau plus profond, je suis tout à fait pour. Que ces personnes me voient comme le premier pakistano-britannique, ou le premier gars de Wembley, il y a tant de façon de le voir. Tant que cela représente une opportunité pour plus de gens qu’auparavant de se sentir inclus, c’est une bénédiction.

Sources images : IMDB, Hollywood Reporter.

Ecrit par Ounsa et Hafousoi.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments