DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Le népotisme, à nouveau pointer du doigt

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le décès de l’acteur Sushant Singh Rajput a bouleversé l’industrie du cinéma indien. En effet, ce fut un raz-de-marée qui s’est abattu sur la planète Bollywood. En cause, cette tragédie pointe du doigt les failles dans la carrière de Sushant Singh Rajput concernant la problématique du népotisme à Bollywood.

“Le favoritisme ne me dérange pas, mais le favoritisme accordé à des personnes sans talent, c’est un problème pour moi.”

C’est quoi ?

Le népotisme se définit par l’utilisation de son influence en faveur d’un membre de sa famille ou d’un proche. À noter que Bollywood est une industrie où plusieurs familles, pour ne pas dire dynasties, ont perduré au fil des décennies.
Plusieurs “fils de” ou “fille de”, talentueux ou non, ont fait leur entrée dans cette industrie grâce à leur nom. Ainsi, le débat sur le népotisme est relancé dès suite de plusieurs faits. D’une part, avec le décès de l’acteur Sushant Singh Rajput. D’autre part, avec la difficulté rencontré par les acteurs dit “extérieurs” de se faire une place à Bollywood.

“Si je suis présent dans cette industrie, c’est grâce à mon père, mon grand-père…”

Les célébrités s’expriment

Ensuite, plusieurs célébrités se sont exprimées sur ce sujet. Par exemple, Rajkumar Rao dit “le favoritisme ne me dérange pas mais le favoritisme accordé à des personnes sans talent c’est un problème pour moi”. Mais aussi, l’actrice Kriti Sanon qui explique comment le népotisme a affecté sa carrière. En effet, elle a été remplacé à plusieurs reprises par une “fille de”. Même l’acteur Ranbir Kapoor reconnaît qu’il est un fruit du népotisme. Ainsi, il ajoute : “Si je suis présent dans cette industrie, c’est grâce à mon père, mon grand-père et mon arrière-grand-père.”

https://www.indiatoday.in/movies/celebrities/story/kapoor-family-tree-1100482-2017-12-05

D’ailleurs, en ce moment, le mouvement « anti-népotisme » prend davantage d’ampleur à Bollywood. Ceci entraîne un déferlement de haine envers certains acteurs et producteurs. De fait, les premiers touchés sont Karan Johar, Alia Bhatt, son père Mahesh Bhatt, Sonam Kapoor ou encore Ananya Pandey. Ceux-ci ont perdu des milliers voire des millions d’abonnés en quelques jours sur Instagram. Par ailleurs, un appel au boycott a été lancé contre Karan Johar ou encore le prochain film d’Alia Bhatt réalisé par son père.

En outre, beaucoup estiment que les grosses maisons de production dirigées par Karan Johar, Aditya Chopra ou encore Mahesh Bhatt ont saboté la carrière de Sushant Singh Rajput.
Pour conclure, ce débat va-t-il aboutir à plus de reconnaissance envers les acteurs « extérieurs” ou le népotisme à encore de beaux jours devant lui ?

Lu et approuvé par Célia

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments