DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

BRIDGERTON : QUI SONT LES SOEURS SHARMA?

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Bridgerton. (L to R) Charithra Chandran as Edwina Sharma, Simone Ashley as Kate Sharma in episode 202 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2022

La série Bridgerton est de retour sur Netflix pour faire un carton. La première saison, sortie en 2020, avait explosé les compteurs de la plateforme de streaming. Bridgerton revient avec une nouvelle intrigue et des nouveaux personnages. Une saison 2 particulière, puisque dans les rôles principaux, on retrouve deux actrices britanniques d’origine indienne : Simone Ashley et Charithra Chandran.

Résumé de la série

Diffusée en décembre 2020, sur Netflix, la première saison fut un énorme succès, elle comptabilisait près de 82 millions de téléspectateurs quelques jours après sa diffusion. Autant dire que les fans étaient impatients de découvrir la saison 2, après une première saison qui avait mis la barre très haute.
Bridgerton est une série adaptée des livres écrits par Julia Quinn : La Chronique des Bridgerton. On compte 8 tomes dont chacun se centre sur l’un des membres de la famille Bridgerton. Cette saison 2 se focalise sur l’aînée de la famille, le vicomte Anthony. Ce dernier est à la recherche de celle qui deviendra sa future femme. C’est ainsi, qu’il rencontre les sœurs Sharma, Kate et Edwina, les nouveaux personnages de la série.

Simone Ashley, Jonathan Bailey et Charithra Chandan. IMDB/Netflix © 2022

Kate Sharma, une femme rebelle et indépendante qui bouleverse un peu les codes de la haute société. Elle cherche un bon parti pour sa demi-sœur Edwina Sharma. De ce fait, le vicomte Anthony Bridgerton se présente en tête de liste. Cependant, Kate développe des sentiments pour le vicomte tout comme ce dernier. Ainsi donc, nous sommes propulsés dans un triangle amoureux.

Alors qui se cachent derrière les sœurs Sharma ?

Derrière le personnage de Kate Sharma, on retrouve l’actrice Simone Ashley. Quant à Edwina Sharma, elle est interprétée par l’actrice Charithra Chandan. Toutes les deux sont britanniques d’origine indienne (tamil).

Simone Ashley, de son vrai nom Simone Ashwini Pillai, n’a pas suivi le même chemin professionnel scientifique que ses parents. Dès son plus jeune âge, l’art occupe une très grande place dans ses centres d’intérêt, en particulier la musique. Simone a étudié à l’école de théâtre Redroofs School for the Performing Arts, établissement où l’actrice britannique Kate Winslet a fait ses débuts. Mis à part Bridgerton, l’actrice est connue pour avoir joué dans la saison 2 de la série Sex Education sur Netflix. 

Quant à Charithra Chandran, elle n’est qu’au tout début de sa carrière. À l’âge de deux ans, ses parents divorcent. Son père l’emmène dans le sud de l’Inde, où ils resteront deux ans puis ils retournent en Angleterre. Avant Bridgerton, Charithra Chandan a joué dans la saison 2 de la série Alex Rider, diffusée sur Amazon Prime. De ce fait, jouer dans une série aussi populaire que Bridgerton, la propulse du jour au lendemain au rang de star. Et pourtant, peu de gens, y compris dans son entourage, étaient convaincus par le talent de l’actrice et remettez même en question sa légitimité pour interpréter le rôle d’Edwina.

Bridgerton : « representation matters » ?

Combien de séries et films d’époque mettent en avant des personnages noirs ? Très peu. Des personnages sud-asiatiques ? Très très peu. Bridgerton est une victoire en ce qui concerne la représentation de la communauté sud-asiatique. Également, pour les femmes sud-asiatiques de peau foncée qui sont très peu représentées sur grand écran. Encore moins dans le cinéma sud-asiatique. Effectivement, regardez qui sont les actrices les plus populaires du cinéma indien, vous noterez que la plupart d’entre elles sont claires de peau. 

Avant même que la série soit diffusée, Charithra Chandra a dû faire face à beaucoup de critiques. Elle a notamment reçu des propos racistes, sur les réseaux sociaux mais aussi venant de son propre entourage. Certains proches estimaient qu’elle avait obtenu le rôle grâce à “un quota lié à la diversité” et non par le mérite. Des propos qui ont marqué l’actrice puisqu’elle est victime de racisme, depuis sa plus tendre enfance.
Dans une interview accordée à Teen Vogue, elle raconte ses traumatismes d’enfance, liés à sa couleur de peau. Entre autre, sa famille qui ne l’exposait pas au soleil pour ne pas qu’elle bronze ou qui la poussaient à essayer de la crème éclaircissante.

Pour l’actrice Charithra Chandan, la série met aussi l’accent sur l’inclusivité, tout en transmettant un message pour les enfants d’immigrés “C’est la fusion de deux mondes et de cultures différents qui est si révolutionnaire, en particulier pour les enfants d’immigrés qui, historiquement, ont souvent eu l’impression de devoir garder leurs identités séparées. Nous aspirons à l’acceptation, pas à la comparaison. L’assimilation ne signifie pas l’effacement de notre propre héritage.

Alors que vaut la deuxième saison de la série Bridgerton, l’une de nos rédactrices nous apporte son avis et pointe les similitudes que l’on peut retrouver dans un film indien.

Review de la rédactrice Ounsa :

Simone Ashley. IMDB/Netflix © 2022

Dès la première saison, j’ai adoré le concept qui est très similaire à la culture Desi, notamment en terme de mariage arrangé. De nos jours, le mariage arrangé moderne, chez les familles Desi, se déroule de la même manière. En effet, une fois qu’une fille ou un garçon est prêt à se marier, on le présente à une famille. De même, les soirées sont les lieux de repérage pour trouver de potentiels futurs époux/épouses. Le statut de la famille est très mis en avant de par la richesse et la notoriété.
Après appréciation, s’organise une visite chez les familles de la fille où les deux prétendants apprennent à se connaître tout en respectant les mœurs. 

La saison 2 est marquée par les 2 actrices indiennes qui ont, selon moi, brillé dans leurs rôles. D’abord, le personnage d’Edwina représente cette fille indienne parfaite, cultivée, sérieuse, insouciante, calme, joyeuse et soumise à sa grande sœur. Son personnage est encore plus apprécié, puisqu’elle évolue aux file des épisodes. Quant à Kate, elle est l’aînée qui porte les responsabilités de l’honneur et de la famille, aux détriments de ses sentiments. Cependant, elle reste une femme indépendante qui séduit par son fort caractère, son intelligence et son côté rebelle. Au fur et à mesure de l’histoire leurs rôles s’inversent. En effet, Edwina prend plus d’assurance et Kate ouvre son cœur pour montrer un côté plus sensible.

Kate Sharma est une demi-sœur dévouée à sa famille jusqu’à sacrifier son amour pour sa demi-sœur Edwina. Combien de films ou séries desi ne proposent pas ce genre de situation : le triangle amoureux ! L’arrivée fulgurante de Kate Sharma, sur un cheval, suivie par le héros Anthony Bridgerton fait aussi référence à une scène classique de bollywood. La tension amoureuse entre Kate et Anthony est palpitante. Amour à distance, jeux du regard, provocation et pas de contact physique, une romance digne des films indiens.

En ce qui concerne les costumes, on sent une petite touche indienne par rapport aux autres personnages du film, de part les couleurs qui sont plus vives. Aussi, il y a plus de paillettes et de sequins, sans être dans l’excès.

Lors de la préparation du mariage d’Edwina, il n’y a qu’une seule scène qui fait référence au mariage Indien, le rituel de Aldi/Ubtan (pose d’une pâte à base de curcuma, eau de rose, miel). Mais cette scène ne se déroule qu’entre la mère et les deux filles, ce que j’ai trouvé dommage. Sur fond sonore, on peut reconnaître une musique qui nous est familière jouée sur un air classique, la chanson Kabhi kushi kabhi gham.

Ainsi, la série comporte plusieurs points qui font référence à la culture desi, des détails que seuls les desi pourront comprendre.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments