DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Bollywood et ses personnages féminins

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Pendant des décennies, le cinéma indien et plus particulièrement Bollywood, nous a offert une multitude de superproductions romantiques. Des scénarios principalement centrés sur des histoires d’amour impossibles entre deux protagonistes que tout oppose. On retrouvait souvent de jolies jeunes filles rêvant de l’homme parfait et de beaux jeunes hommes espiègles, qui en se cherchant, trouvent sur leur chemin l’amour de leur vie.

C’est ainsi que des films comme Dil To Pagal Hai, Veer-Zara ou Dilwale Dulhania Le Jayenge ont été d’énormes succès au box-office. Si bien que ce dernier est encore diffusé dans certaines salles indiennes 25 ans après sa sortie.

Ces différents longs-métrages ont popularisé les comédies et drames romantiques indiens. Même si les sujets abordés depuis la fin des années 2000 ont changé pour épouser l’air du temps et s’adapter aux préoccupations actuelles.

De plus en plus de films Bollywood traitent de la lutte des classes sociales, des problèmes mentaux, de l’homosexualité. Aussi, on peut davantage voir le sujet du droit des femmes et des combats féministes en général. Partout dans le monde, la voix des femmes se soulève et revendique une société plus égalitaire entre les deux sexes. Les stéréotypes et mauvais comportements qui perdurent depuis des siècles à l’égard des femmes sont combattus. En somme, Bollywood n’a pas échappé à cette vague #Metoo.

Manifestation pour l’égalité homme-femme à New Delhi en Mars 2018. Source: Courrier Internationale, Adnan Abidi, Reuters

Par étape, les gentilles love stories laissent place à des films beaucoup plus réfléchis et engagés. En effet, ils questionnent sur l’identité des femmes et leur place dans la société indienne. Et ces films sont très importants, sachant l’impact sociétal qu’ont certains longs-métrages.

Même si les films servent avant tout à divertir, ils peuvent véhiculer des leçons de société.

Retour donc sur 4 films et sur leurs 4 personnages principaux féminins qui ont bousculé les codes de Bollywood et ont permis à la cause des femmes de se révéler :

KAHAANI (2012), réalisé par Sujoy Gosh

Kahaani, c’est l’histoire de Vidya (interprétée par Vidya Balan) qui se retrouve mêlée à une enquête incroyable alors qu’elle se rendait dans la ville de Calcutta pour y chercher son mari disparu.

Pourquoi le personnage de Vidya est-il important ?

Car dans ce thriller hyper rythmé et réaliste, ce personnage bouscule tous les stéréotypes sur les femmes (plus particulièrement les femmes enceintes) prétendant qu’elles ne peuvent pas entreprendre les choses par elles-mêmes. Voyant qu’elle n’est pas prise au sérieux, Vidya décide de se lancer corps et âme dans une enquête policière, malgré ses 8 mois de grossesse. Son personnage refuse ce cliché de l’épouse éplorée qui ne se remet pas de la perte de son mari.

Vidya est une personne forte, intelligente et intrépide. Elle n’hésite pas à se dresser seule contre tous les hommes qui l’empêchent de mener à bien sa quête. Et, profite de sa condition de femme enceinte pour attirer la compassion et accéder là où personne n’irait.

Le film compare même le personnage de Vidya à une déesse vengeresse venue rétablir la vérité et la justice. C’est un parallèle très intéressant qui permet de mettre en perspective les croyances hindoues (où la moitié des divinités vénérées sont des femmes) et la morale générale du métrage. Aussi, le film évite de rentrer dans l’excès. Il dépeint un personnage sans sentiments et complètement froid, uniquement là pour la vengeance. En effet, on explore les faiblesses et les désirs de Vidya. En passant par le questionnement du deuil à travers les yeux d’une mère.

ENGLISH-VINGLISH, (2012) réalisé par Gauri Shinde

Dans ce long-métrage, Sridevi, joue le personnage de Shashi, une femme au foyer qui réussit à dépasser toutes les moqueries de sa famille en apprenant l’anglais lors d’un voyage à New-York.

Pourquoi le personnage de Sashi est-il important ?

Là où beaucoup de films des années 90 nous ont toujours habitués à des mères de famille parfaites et en retrait, obéissant à leur mari et servant toute la famille en affichant un immense sourire (Hum Saath Saath Hain ou Hum Aapke Hain Koun!), English Vinglish réussit un tour de force en proposant de se concentrer sur ce type de personnage oublié, en qui des milliers de femmes peuvent se reconnaître.

En effet, le personnage de Shashi est celui d’une femme au foyer un peu banale de la classe moyenne. Elle se démène pour satisfaire les besoins de sa famille sans recevoir en retour le respect et l’attention qu’elle mérite. Et, lorsqu’arrive le voyage à New York (avec en prime un très joli caméo d’Amitabh Bachchan), une porte vers son émancipation et sa liberté s’ouvre enfin. D’ailleurs, elle reçoit même des avances de la part de Laurent. Or, elle reste fidèle à ses valeurs et ne souhaite pas trahir son mari ni ses enfants.

À New York, Sashi se retrouve avec elle-même et apprend tout ce qu’elle est capable d’accomplir loin de sa famille.

L’anglais qui était une barrière infranchissable et un grand complexe pour cette femme devient en fait sa force. Car plus qu’une langue, l’anglais lui permet d’obtenir enfin le respect de sa famille et de se sentir épanouie dans quelque chose qui lui tient à cœur

Enfin, il faut saluer la prestation absolument remarquable et bouleversante de Sridevi qui incarnait une Sashi avec beaucoup de sensibilité et de sincérité.

MANMARZIYAN, (2018) réalisé par Anurag Kashyap

(Qui aurait imaginé que le cinéaste Anurag Kashyap pouvait aussi réaliser des films romantiques ?)

Dans Manmarziyan, nous suivons un triangle amoureux entre trois personnages très différents les uns des autres (Rumi, Vicky et Robbie). Rumi, jouée par Tappsee Pannu va devoir choisir entre son amour de longue date et l’homme que sa famille et la société lui imposent.

Pourquoi le personnage de Rumi est-il important ?

Parce que Rumi est loin de la douce amante aux yeux de biche des comédies romantiques plus traditionnelles. C’est un personnage volcanique qui refuse d’être le produit d’une société qui l’empêche de suivre ses désirs et ses ambitions.

Après que sa famille ait découvert sa relation avec Vicky, ils décident tout de suite de lui arranger un mariage pour éviter le déshonneur d’une telle relation.

Rumi met alors Vicky devant le fait accompli. Mais se rendant compte qu’il n’est pas assez mature pour assumer leur relation, elle envoie tout valser et décide de lui lancer un ultimatum.

De plus, le film réussit parfaitement à nous monter l’absurdité que représente parfois le mariage. Cet acte perd un peu sa symbolique et devient un moyen de chantage pour Rumi. Tandis que pour Robbie, c’est un moyen de satisfaire ses parents qui voulait le voir se marier.

On nous montre que l’on peut se tromper en amour, se chercher, apprendre de ses propres erreurs et surtout apprendre à se connaître. Faut-il placer les sentiments amoureux avant toute chose ou privilégier la stabilité d’un mariage arrangé ? C’est sur cette question que se fait l’évolution du personnage de Rumi et sur laquelle l’ouverture finale nous laisse réfléchir.

MARDAANI, (2014-2019) réalisé par Pradeep Sarkar et Gopi Puthran

Les films Mardaani suivent Shivani Shivaji Roy, une inspectrice de Delhi qui se bat contre le crime et la corruption qui gangrènent sa ville.

Pourquoi le personnage de Shivani est-il important ?

Parce qu’au milieu de tous ces Singham, Don, Dabaangg et compagnie, Bollywood nous offre enfin un véritable film d’action avec une femme en tant que lead. Dans ce genre cinématographique où seuls les hommes sont montrés forts et pouvant sauver la veuve et l’orphelin, arrive Rani Mukerji interprétant Shivani, une inspectrice de police intrépide qui se dévoue totalement à son travail et ne recule devant rien pour accomplir ses missions.

Elle se dresse contre le trafic d’enfants, les plus grands mafieux de sa ville et leurs méthodes douteuses. Elle n’hésite pas à jouer des poings pour imposer le respect et la justice. Mais c’est aussi une femme qui sait se montrer sensible et prendre soin de son entourage.

Sans subtilité et en y allant droit au but, le film veut alerter le public. Certains sujets très importants et sensibles sont abordés. Le trafic d’enfants, les violences faites aux femmes, mais aussi la pauvreté.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments