DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Sunny Leone, parcours d’une ex-star du X qui fait trembler Bollywood

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Véritable sex-symbole, Sunny Leone détient le titre de la personnalité la plus recherchée sur Google en Inde. Clique sur un parcours paradoxal, qui n’a pas fini de bousculer les mœurs.

Une enfance plutôt paisible 

De son vrai nom Karenjit Kaur Vohra, Sunny Leone naît le 13 mai 1981 à Sarnia dans la province d’Ontario, au Canada. Bien que de confession sikh et originaires du Pendjab au Nord de l’Inde, ses parents choisissent tout de même d’inscrire leur fille dans une école catholique. Puis lors de ses quatorze ans, ils décident de mettre le cap sur la Californie et ses plages paradisiaques.

Les années controversées dans l’industrie du porno

Tout d’abord streap-teaseuse, c’est par l’intermédiaire d’une co-danseuse que Sunny Leone va faire la rencontre de Jay Allen. Un photographe du magazine Penthouse, qui va lancer le début de sa carrière. Sunny lui affirmera qu’il s’agit bel et bien de son vrai nom. En fait, elle confiera dans le reportage « Mostly Sunny » qui lui est consacré sur Netflix, qu’il s’agissait de celui de son frère cadet.

Rapidement consciente du potentiel de son image, Sunny Leone enchaîne les clichés dénudés par l’appât du gain dans un premier temps. Par la suite, en vue de dissimuler son activité auprès de sa famille, elle achète tous les magazines Penthouse des commerces avoisinants dans lesquels elle apparaît. À la faveur de son succès grandissant, Sunny Leone est élue Penthouse Pet of the Month en 2001. Sans conteste, la jeune femme téméraire transgresse tous les tabous. Bien décidée à s’imposer, elle posera dans le plus simple appareil pour une série d’autres magazines tels que Cheri, Hustler ou bien encore Swan. Sans compter, les vidéos érotiques qui vont s’ensuivre et devenant ainsi un tremplin pour sa carrière.

C’est en 2005, qu’une opportunité de taille s’offre à l’actrice. Elle signe un contrat d’exclusivité de trois années consécutives avec la célèbre maison Vivid Entertainments et devient une vedette reconnue dans les films à caractère pornographique.

Néanmoins, son choix de carrière ne laissera pas ses parents indifférents. Bien entendu, sa mère s’effondre lorsqu’elle réalise que sa fille n’a pas l’intention d’y renoncer. Certainement, la raison pour laquelle elle va sombrer dans une profonde dépression. Quant à son père, il décide tout de même de lui accorder sa bénédiction.

L’année 2013 sonne la fin de carrière pour la vedette, dans l’industrie du porno. Quoiqu’elle se soit essayée à la production et la réalisation, la précédente année.

Virage bollywoodien

Elle participe préalablement à l’émission de télé-réalité indienne Bigg Boss 5 en 2011, animée par les acteurs phares Salman Khan et Sanjay Dutt. Une émission dans laquelle sa présence fait scandale, tant elle fait parler d’elle. Suite à cela, son premier film sera Jism 2 sorti en 2012. Un thriller érotique sur un fond de violence urbaine, qui lui a valu de partager l’affiche aux côtés de l’acteur Randeep Hooda.

Brune incendiaire à la plastique de rêve et au déhanché sulfureux, Sunny Leone ne cessera de faire danser ses fans sur des musiques endiablées. Hissée au rang d’item song dans les films bollywoodiens, elle incarne le fantasme et le désir inavouable. Desi Look, Baby Doll ou bien encore Leila en sont quelques exemples.

Apparition de Sunny Leone dans le film Raees sorti en 2017, avec le clip Laila Main Laila

Elle jouit désormais, d’une reconnaissance indéniable dans le paysage médiatique indien. Mannequin, comédienne mais aussi actrice, telle une redoutable businesswoman Sunny Leone endosse plus d’une étiquette.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

LIRE

REGARDER

NEWSLETTER

CONTACT