DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Les items song

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les passages musicaux font partie de l’identité propre des films indiens. Avant la sortie d’un film, la bande originale est dévoilée avant la sortie du film pour attirer le plus de public. Depuis quelques années, un nouveau phénomène est presque devenu indispensable pour le succès d’un film, ce sont les items songs.

C’est quoi ?


Les items songs sont des passages musicaux où la femme est complètement rétrogradée en objet sexuel. La mise en scène est simple, une femme danse aux côtés d’hommes ivres. Elle porte des vêtements étriqués et les paroles de la chanson sont à la limite de la vulgarité.
Ajouté à cela, les plans caméras qui zoom le plus possible sur le corps de la femme, afin de mettre en place un voyeurisme malsain.

Ces femmes sont appelées les items girls, elle représente l’opposé de l’actrice principale traditionnelle.


Les items songs ont aucun lien avec le scénario du film, ils sont utilisés pour attirer le plus d’audience possible, à majoritairement masculine.

Les items girls sont dans la continuité de celles que l’on appelés les vamps, les femmes fatales, dans le cinéma des années 70 et 80. À l’époque, elles représentaient la femme européenne et la danseuse de cabaret. Elle portait des perruques extravagantes, des lentilles bleues et des vêtements occidentaux. Tout comme l’item girl, elle était à l’antipode de l’héroïne principale et sa popularité dépassées même celle de l’actrice principale.


Aujourd’hui, les items songs sont à la limite de la vulgarité. En 2012, les paroles de la chanson « Fevicol Se » du film Dabbangg 2 a provoqué un tollé chez les féministes “I am like a barbequed chicken, swallow me with a glass of alcohol” qu’on traduira par “ Je suis comme un poulet tandoori, déguste moi avec un verre d’alcool”.

L’actrice Shabana Azmi militante pour les droits de la femme depuis des années avait exprimé son mécontentement dans une interview accordé à l’Hindustan times « Quand une actrice aussi populaire chante ce genre de parole, c’est un sérieux  problème ». D’autant plus que l’actrice, en question, n’est autre que Kareena Kapoor l’une des actrices les plus populaires de ces 15 dernières années. 

Katrina, Kareena ?

La plupart des items girls sont des actrices bien connues du grand public tel que Katrina Kaif et Kareena Kapoor qui ont été plus d’une fois des items girls. Dans une interview accorder aux Hindustan times, l’actrice Kareena Kapoor décrit les items songs comme un business lucratif, je cite « Les passages musicaux sont ce qui contribue au succès d’un film, surtout pour les films commerciaux. Quand les spectateurs voit apparaître l’item girl, ils sont déchainés et tout le monde commence à danser ».


Ainsi, ces actrices maintiennent leur popularité au sein du grand public. Mais se soucient elles de l’image de la femme qui est renvoyée à travers ses chansons ? La réponse est non, puisque d’autres personnalités rejoignent les propos de Kareena Kapoor, tel que Malaika Arora a bâti sa carrière à travers les items songs, je cite « C’est une chanson après tout […] Je ne comprends pas pourquoi il y a tant de débat autour de ce sujet, pourquoi ne pouvons- nous pas l’envisager comme un divertissement ? ».


Un divertissement, certes, mais quand cela tourne à l’objectification de la femme le débat sera toujours d’actualité.


Sources : Hindustan Times

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

LIRE

REGARDER

NEWSLETTER

CONTACT