DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

Explication de la polémique autour du film Sardar Udham

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Réalisé par Shoojit Sircar, « Sardar Udham » est un drame historique et biographique basé sur la vie et le parcours d’Udham Singh.

En ce moment, le film est au cœur d’une polémique. On vous explique pourquoi dans cet article.

D’abord un petit résumé de ce dont parle le film :

Aussi connu sous le nom de Sher Singh, Udham Singh était un membre de la HRSA (L’Association républicaine socialiste de l’Hindoustan) et du parti Ghadar (mouvement international de soulèvement contre la domination britannique en Inde). Il est devenu une grande figure du mouvement indépendantiste de l’Inde pour avoir assassiné Michael O’Dwyer, gouverneur du Pendjab pendant la période de l’Inde britannique et aussi l’un des responsables du massacre de Jallianwala Bagh qui s’est déroulé le 13 avril 1919 à Amritsar.

Au casting, on retrouve Vicky Kaushal dans le rôle principal ainsi que Banita Sandhu, Amol Parashar, Stephan Hogan, Shaun Scott ou encore Kirsty Averton.

Diffusé sur Amazon Prime le 16 octobre 2021, le long-métrage a eu un succès fulgurant, tant critique que public et a été salué pour sa description réaliste et engagé des évènements qu’il traitait.

C’est ce qui lui a valu d’être candidat avec quatorze autres films pour tenter d’être sélectionné par la Film Federation of India (FFI) pour être la candidature officielle de l’Inde dans la catégorie Meilleur film étranger, lors de la cérémonie de la 94e édition des Oscars.

(Cette cérémonie se déroulera à Los Angeles, le 27 mars 2022)

Cependant, le film de Shoojit Sircar n’a pas été choisi et les commentaires d’un des jurys de la FFI ont causé de vives réactions sur les réseaux sociaux.

En effet, Indraadip Dasgupta, membre du jury, avait confié au magazine LATESTLY :

« Sardar Udham est un peu long et raconte l’incident de Jallianwala Bagh. C’est un effort honnête de faire un film somptueux sur un héros méconnu de la lutte pour la liberté indienne. Mais dans la foulée, il projette à nouveau notre haine envers les Britanniques. À l’ère de la mondialisation, il n’est pas juste de s’accrocher à cette haine. ».

De nombreux internautes se sont exprimés sur Twitter et Instagram et ont pointé du doigt le fait qu’encore une fois, les décisionnaires indiens essayaient de plaire au public occidental au lieu de soutenir des sujets importants.

Par exemple sur Twitter, le Youtubeur critique de cinéma, Anmol Jamwal écrit :

« Donc, les enfants indiens trempés de caca, mendiant et se débrouillant seuls dans Slumdog Millionaire sont plus acceptables en tant que représentation des Indiens. Mais une description réaliste des actes horribles de l’impérialisme britannique sur notre pays est problématique ? »

De son côté Dhar Dispsita, militante et secrétaire de la Fédération des étudiants indiens à Dehli, a réagi en disant :

« Sardar Udham a été rejeté pour la nomination aux Oscars par un « Indien » déclarant qu’il avait « trop de haine pour les Britanniques ». Ce film avait de la haine pour l’impérialisme mais pas pour une race en particulier … »

Mais alors comment Vicky Kaushal et Shoojit Sircar ont-ils réagit face à cette polémique ?

L’acteur principal et le réalisateur ont tenté d’apaiser les choses en déclarant qu’ils acceptaient la décision du jury et qu’ils soutiendraient le film choisi par la FFI.

S’adressant à Mid-Day, Vicky Kaushal a déclaré :

« Tout le monde a le droit d’avoir son opinion. Nous avons un jury comprenant des experts en cinéma. Ils ont fait une sélection, et nous devons respecter cette sélection. Je n’ai pas vu le film tamoul, mais Shoojit l’a vu et est enthousiaste à ce sujet. Je suis sûr que c’est la meilleure décision prise pour le cinéma indien … Nous devons maintenant soutenir le film qui est sélectionné et espérer qu’il nous apporte la gloire. »

De plus, d’autres membres de la FFI ont soutenu que le « sentiment personnel » de Dasgupta n’était pas l’opinion de l’ensemble du jury.

Quel long-métrage a donc été choisi pour représenter l’Inde aux Oscars ?

Dans la liste des candidats, on retrouvait des films de toutes langues (marathi, hindi, assamais, gujarati etc). Il y avait par exemple une autre production Prime Video : « Sherni » où Vidya Balan joue le personnage principal.

Et c’est donc le drame tamoul : « Koozhangal » (cailloux en français) qui a été sélectionné. Réalisé par PS Vinothraj, il raconte le voyage d’un père alcoolique et de son fils à la recherche de la mère qui s’est enfuie à cause des violences domestiques qu’elle subissait de la part de son mari.

Le film a eu une bonne portée à l’internationale : il a remporté le Tiger Award au Festival International du Film de Rotterdam cette année.

Le cinéaste Sajin Karun, autre membre du jury a justifié le choix du drame tamoul en disant : 

« Pour moi, choisir une nomination pour un film aux Oscars, c’est comme élaborer une stratégie pour gagner un match olympique. Le jury a convenu que ce film avait un excellent contenu cinématographique et qu’il avait la force, la capacité et la contestabilité pour gagner aux Oscars. […] Nous devons choisir un film qui se démarquera parmi des nominations provenant de 92 pays »

En effet, le réalisateur a bien raison car seulement trois films indiens (« Mother India » en 1957, « Salaam Bombay » en 1988 et « Lagaan » en 2001) – ont réussi à atteindre les nominations finales aux Oscars. Cependant, aucun n’a remporté le trophée.

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
naloomii
26 jours il y a

très bon article!

DESI - DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

LIRE

REGARDER

NEWSLETTER

CONTACT