DO IT FOR THE CULTURE

FR - FRANCE

LAAL SINGH CHADDHA, LE GRAND RETOUR D’AAMIR KHAN

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Après 4 ans d’absence, celui que l’on surnomme Monsieur Perfectionist est enfin de retour sur grand écran avec Laal Singh Chaddha. Le film, qui était prévu pour 2020, a vu sa date repoussée à plusieurs reprises, en cause, la crise du covid 19. Mais à présent, il est temps de découvrir, près de chez vous, l’un des films les plus attendus de l’année.

Laal Singh Chaddha est une adaptation officielle du film américain Forrest Gump, sorti en 1994. Réalisé par Robert Zemeckis, on retrouve en tête d’affiche un grand acteur du cinéma américain, Tom Hanks. Forrest Gump est un grand classique, récompensé à 6 reprises aux Oscars dont Meilleur film et Meilleur acteur.

Ici, ce n’est pas Forrest que l’on retrouve, mais Laal Singh Chaddha. Un homme ordinaire qui au cours de son voyage en train va raconter son histoire, plus qu’exceptionnelle, aux autres passagers. De son enfance, à son histoire d’amour avec Rupa, son entrée dans les forces armées et ses plus belles rencontres. Un récit qui se déroule en parallèle avec plusieurs faits politiques et socio-culturels qui ont marqué l’histoire de l’Inde.

LAAL SINGH CHADDHA, UN DÉFI RÉUSSI ?

Laal Singh Chaddha est une adaptation réussie de Forrest Gump qui n’a en aucun cas modifié le scénario original, à quelques détails près. Dans la version de 1994, Forrest raconte son histoire assis sur un banc à des interlocuteurs qui se succèdent, les uns après les autres. Dans la version indienne, tout se déroule dans un train. Si dans la version originale les faits historiques relataient sont en rapport avec l’histoire des Etats-Unis, dans la version indienne, ce sont des faits en rapport avec l’histoire de l’Inde. En commençant par l’élection d’Indira Gandhi, l’Operation Blue Star, les émeutes anti-sikh suite à l’assassinat d’Indira Gandhi, sans oublier le conflit qui oppose l’Inde au Pakistan.

Naga Chaitanya et Aamir Khan dans Laal Singh Chaddha. IMDB/Laal Singh Chaddha 2022

Laal Singh Chaddha réussit quand même à se démarquer de la version originale, tout en gardant l’aura du film avec Tom Hanks. Tout comme la version originale, c’est un film qui nous touche et qui nous en apprend beaucoup sur la vie. On retrouve bien là ce qui fait la marque de fabrique des films d’Aamir Khan. L’émotion est au rendez-vous, sans oublier d’aborder des sujets sensibles tels que la religion et la politique. Laal Singh Chaddha, est un film qui prône la tolérance, l’union et l’égalité, un petit clin d’œil au fameux film PK, sorti en 2014.

Au casting, on retrouve un Aamir Khan au sommet de son art et, il nous avait bien manqué. Son dernier film Thugs of Hindostan, sorti en 2018, n’a pas su divertir le grand public et fut un désastre au box-office. Bien qu’il partageait la tête d’affiche avec une légende du cinéma indien Amitabh Bachchan. Aamir Khan est rejoint par Kareena Kapoor qu’il retrouve pour la troisième fois. Mais c’est surtout la performance de la mère, interprétée par Mona Singh, qui retient toute notre attention.

AAMIR KHAN ET SES ADAPTATIONS RÉUSSIES

Il aura fallu plus d’une décennie pour pouvoir acquérir les droits du film Forrest Gump. En effet, l’aventure commence en 2008, lorsque le scénariste Atul Kulkarni propose à Aamir Khan, une adaptation indienne de Forrest Gump. Par la suite, l’acteur a approché les réalisateurs du film américain afin d’acquérir les droits du film. Ainsi, Il aura fallu beaucoup de patience pour enfin obtenir les droits du film en 2018. Pourtant, il aurait bien pu s’en passer, car nombreux sont les films indiens qui sont adaptés de films américain non-officiels. De plus, Aamir Khan n’en est pas à sa première adaptation.

En 1998, sortait le film Ghulam avec Rani Mukherjee. Une adaptation du film On The Waterfront sortit en 1954, avec en tête d’affiche un certain Marlon Brando. En 1999, Aamir Khan partage l’affiche avec l’actrice Manisha Koirala dans Mann. Le film est la version indienne de An affair to remember (1957), avec Cary Grant et Deborah Kerr. S’en ai suivi Ghajini, adaptation du film Memento, signé Christopher Nolan. Et pour terminer, Dhoom 3 est un remake du film Le Prestige (2006), réalisé encore une fois par Christopher Nolan.

Maintenant c’est à vous de jouer !!! Retrouver Laal Singh Chaddha au cinéma, laissez vous emporter par la chanson Tur Kalleyan. Avec en visuel, la beauté des paysages en Inde. Et n’oubliez pas, si dans Forrest Gump “La vie c’est comme une boîte de chocolat” dans Laal Singh Chaddha “ la vie c’est comme des golgappa. Une fois qu’on y a goûté, difficile de s’arrêter« .

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments